Les IA vont nous faire perdre nos jobs !!

Les IA vont nous faire perdre nos jobs !!

December 5, 2022

11 min read

Hugo Lassiège
@hugolassiege

Ça fait un bail que je voulais écrire un bon titre bien clickbait sur mon blog, voilà, c'est chose faite :)

Mais vous allez voir, ce n'est pas totalement dénué de sens.

Les IA génératives

Parlons de l'actualité avec les IA génératives, toutes ces IA capables de produire quelque chose, du code, des images, du contenu pour un blog et j'en passe. Très récemment on a eu une nouvelle version de GPT disponible sous forme de chatbot. Si vous ne connaissez pas GPT, il s'agit d'un outil qui permet de comprendre du langage naturel et de vous répondre ou réaliser des tâches.

Mais demandons-lui directement de se présenter, ce sera encore plus simple.

Definition of GPT By GPT

Si cette dernière version fait beaucoup parler d'elle dans sa capacité à comprendre ce qui lui est demandé et dans la variété des sujets qu'elle peut traiter. Cela fait déjà quelque temps que les versions de GPT sont bluffantes.

Je pressens que tous les métiers numériques vont radicalement changer dans les années qui viennent. J'inclus dedans le développement informatique, le web design, l'illustration, la rédaction de contenus, l'approche commerciale et j'en passe.
Alors bien sûr le titre de ce billet est très dramatique et de nombreux sceptiques vont plisser des yeux devant cette affirmation.
Eh bien, amusons-nous à voir quelques cas d'usages par métiers.

Les IA dans le développement informatique.

C'est le secteur où je pense rencontrer le plus grand scepticisme. Et c'est compréhensible, quand on pense à tout ce qu'on a pu voir passer depuis des années (MDA par exemple). Jusqu'ici, on a surtout parlé de générateurs de code.

Ces générateurs de code s'appuyaient sur des déclarations relativement standardisées : UML, annotations, etc... et c'était quand même assez limité.
Utile, mais limité.

Les specs c'est du code

Cependant, les IA ont une approche différente. Ce n'est pas uniquement une suite de conditions (if/else) qui s'applique sur une grammaire simplifiée. Elles sont à même de comprendre le langage naturel et elles apprennent en permanence de leurs erreurs.

D'ailleurs si voulez un exemple concret qui illustre la différence entre une approche programmatique où un humain explique le comportement à avoir en face de telle ou telle situation, versus une approche à base d'apprentissage d'IA, je vous conseille cette vidéo sur les IA dans les jeux. Et c'est plutot bluffant car il s'agit de créer des IA sachant jouer à l'un des jeux compétitifs les plus complexes actuellement : Rocket League.

https://www.youtube.com/watch?v=HCYwWudJxho

Malgré tout, j'entends souvent quelques doutes. En voici quelques uns :

"ça restera limité à des tâches très simples"

Possible, mais c'est déjà énorme. Et puis ça dépend de votre définition de simple (créer un bot pour battre les meilleurs joueurs de la planète à Rocket League c'est loin d'être simple).

J'avais déjà parlé de Github Copilot dans un précédent billet. C'est un outil extrêmement puissant capable de vous suggérer le code à écrire à partir du contexte qu'il connaît.

Voici ici un exemple où Copilot a presque généré la totalité du code. L'objectif était de remplacer les liens youtube sur mon blog par le player youtube.

Snippet of code generated by Copilot

C'est déjà très bon. J'ai du quand même modifier des petites choses, remplacer le player par la version sans cookie par exemple.
Mais dans d'autre contexte Copilot ne devine pas toujours mon intention, il faut que j'écrive au moins 1/3 de la méthode pour qu'il fasse des suggestions pertinentes.

Cependant, imaginons un instant Github Copilot dopé avec GPT.
J'aurais pu écrire un commentaire dans mon code et...

Snippet of code generated by GPT

Et surtout je peux itérer avec GPT, lui demander de changer de lecteur par exemple. Lui demander d'utiliser une lib en particulier ou de changer de langage.

C'est ce que s'est amusé à faire cette personne qui a refait une app complète avec des technologies plus modernes :

https://twitter.com/thekitze/status/1598414259137880066

Mais ça, ce n'est qu'une petite partie de ce qu'on peut imaginer. A mon sens, on rate ici un élément important. Les IA génératives vont se nourrir de notre contexte et la quantité d'info qu'elles ingèrent sont plus importantes.

Si GPTChat nous permet de jouer en quelques lignes, projetons-nous un peu. Et si GPT était directement associé à mon IDE ? Et si je pouvais lui donner quelques consignes simples.

Exemple :
"Vérifie que je n'introduis pas de nouveau couplage entre des modules métiers"

Imaginez que GPT puisse avoir un œil critique sur les dépendances que je ramène dans un module, que je mélange des concepts qui devraient rester séparés. Ce copilote va vite devenir indispensable.

Donc, d'une part, ce n'est pas limité aux petites tâches simples ou alors il faut qu'on s'entende un peu sur ce qu'on appelle simple :)
Mais d'autre part, je pressens qu'on n'en encore qu'au début.

"ca prendra trop de temps de vérifier ce que fait l'IA"

Il me semble que l'argument est fallacieux. Dans tous les cas, IA ou pas, il faut vérifier le code écrit. Si je reprends l'exemple précédent, ça m'aurait pris bien plus de temps d'écrire le code et de le vérifier que juste, de vérifier celui produit par l'IA.

On a des méthodes de vérification diverses, tests, code review, etc. Ça ne disparaît quand le code est généré.
Et on va immanquablement de plus en plus en plus gagner en confiance sur le code produit.
Quand j'ai commencé je me rappelle très bien de professeurs qui considéraient qu'il était impossible de faire carrière dans l'informatique sans comprendre l'assembleur. D'autres me disaient qu'il ne fallait pas faire confiance aux languages qui géraient la mémoire pour nous. Dans mes premières années de travail, j'ai eu des personnes contre les IDE, les déboggueurs et j'en passe.

La perte de contrôle entraîne toujours de la méfiance. Jusqu'à ce que ça devienne une évidence...

"on va reproduire des mauvais patterns (sécurité, robustesse)"

Ca rejoint un peu le point précédent. Aujourd'hui l'humain doit continuer à superviser le code produit. Car beaucoup pensent que l'IA, apprenant sur du code produit par des humains, va reproduire des mauvais patterns de code, car ceux-ci sont majoritaires. Pour l'instant, c'est encore assez vrai pour Copilot en tout cas.

Mais les qualités des IA sont en constante évolution et c'est justement l'un des enjeux des personnes qui travaillent dessus alors je ne doute pas que ça change.

Et je vais vous dire, à l'inverse je verrais bien les IA participer de plus en plus aux code review ;)

Code review with GPT

Bref, dans mon domaine, le développement informatique, je pressens que l'évolution logique dans les prochaines années est la constitution d'un binôme entre l'humain qui pilote le process créatif et l'IA qui réalise, mais aussi conseille. La décision d'itérer, corriger, changer, reviendra à l'humain. Mais l'IA va faciliter le travail d'une façon que nous n'avons pas encore connue.

Et je n'ose parler des prochaines décennies où les changements pourraient être encore plus drastiques.

Car oui, les grandes entreprises ont tout intérêt à investir la-dedans. Dans un contexte de forte pénurie de main d'œuvre, et ce malgré la crise, les plus grands comme Microsoft ou Google vont investir des sommes folles pour faire avancer ce secteur.

Mais cette logique s'applique finalement à tous les métiers.

Les IA dans la création de contenu

Je vais passer certainement moins de temps sur cette partie puisque ce n'est pas mon métier. Mais j'entrevois déjà des possibilités incroyables.

Dans l'écriture de contenu spécialisé

Mettons qu'un département marketing sorte un dossier sur différentes tendances technologiques et veuille expliquer l'explosion du nocode. Ben, suffit de demander à GPT :

Extrait de texte sur le no code

en SEO

En SEO on a régulièrement du contenu à écrire pour remplir des pages d'articles ou de catégories d'articles. Le contenu est relativement générique.

Exemple sur une page de Malt : l'encart "Développeurs Backend, comprendre son métier et ses réalisations"

Eh bien demandons à GPT.

Texte SEO réalisé par GPT

Et puis pourquoi ne pas faire la recherche de mots clés sur un thème, l'écriture des méta descriptions etc...

https://twitter.com/fatjoedavies/status/1599031562254721024

Des scénarios de jeux de plateau

Pour celui la, je vous invite à lire ce thread. Au début mitigé, le résultat est de plus en plus bluffant :

https://twitter.com/LostInBrittany/status/1598907192429539328

Ecriture de musique

Pour ca, je vous renvoie vers des vidéos de Benjamin code qui s'est amusé plusieurs fois à générer des textes dans le style de PNL ou d'Orelsan

Vous l'aurez compris la seule limitation est notre propre imagination.

On peut imaginer l'écriture de story board, d'articles de blog, de chansons, de musique etc... etc...

Et pour la création d'images ?

Les IA dans la création audiovisuelles

Il y a quelques mois plus tôt vous aviez peut être entendu parler de "this person does not exist", un générateur de photo de faux visages humains.

Et sauf si vous avez dormi récemment, vous avez forcément entendu parler de Dall-E, Midjourney ou Stable Diffusion. Les images créées sont incroyables même si ce n'est pas toujours simple de lui faire créer l'imagine qu'on a en tête. Logique, me direz-vous.
Et pourtant, certains ont réussi à écrire une BD entière avec des images générées.

Une alternative c'est d'utiliser plutôt l'IA comme copilote avec Nvidia Canvas, c'est-à-dire que vous allez dessiner sur un canvas sur la gauche pendant que l'IA va en déduire l'image à réaliser sur le canvas de droite. (Allez voir le site, c'est pas mal du tout)

Avec tout cela, les applications sont bien sûr évidentes, création de logos, création de vidéos, motion design, illustration de livres, etc...

Alors oui, ce dont je suis sûr, c'est que les IA vont radicalement changer nos métiers.

Faut-il en avoir peur ?

Est-ce que j'ai peur pour mon métier ?

Mon métier va évoluer. Il a déjà beaucoup changé en réalité et dans l'ensemble pour le mieux.
Honnêtement, coder des trucs relativement triviaux que j'ai développé des centaines de fois ou que d'autres ont écrit des centaines de fois, ce n'est pas ça qui me donne la plus grande satisfaction.
Ce que je préfère, c'est quand je comprends correctement le problème qu'il faut résoudre et que j'arrive à apporter une solution technologique. Ma plus-value c'est ma capacité de résolution de problèmes, pas d'écriture de code. Il y a beaucoup de personnes meilleures que moi pour ça et désormais des IA meilleures que moi pour ça.

Maintenant je ne peux pas nier que le nombre de personnes pour réaliser la même chose va forcément diminuer et je peux me questionner sur l'impact social. Et dans certains métiers je ne vois pas comment l'impact ne peut pas être dévastateur.

Cependant, il peut y avoir un effet rebond. Les machines à tisser n'ont pas fait disparaître l'emploi dans l'industrie textile, car elles ont entrainé une explosion de la consommation1.
Une partie des métiers d'aujourd'hui n'existaient pas il y a 10 ans, c'est donc tout naturellement que nous aurons de nouveaux métiers dans 10 ans.
Donc, peut-être que tout simplement l'IA va accélérer le phénomène de destruction créatrice énoncé par Schumpeter.

Pour ma part, je suis toujours positif sur les gains énormes en productivité induit par la technologie. Je ne vois pas d'un mauvais œil la disparition des tâches pénibles. C'est même pour moi un objectif de société.

Adolescent, j'avais été marqué par La nuit des temps, roman de Barjavel écrit en 1968. On y décrit une société où la technologie a totalement fait disparaitre l'emploi et la pénibilité. Les individus y perçoivent un revenu universel et le travail existe, mais uniquement pour la dimension sociale.

Ok, je déborde un peu des thèmes abordés sur ce blog.
Mais mon travail, si je le simplifie, c'est littéralement d'automatiser et de simplifier la vie des gens. J'ai une responsabilité sociétale, donc bien sûr que je me pose des questions sur les impacts à venir.
Et les enjeux autour de la taxation des grandes entreprises qui vont bénéficier de ces gains de productivité me paraissent fondamentaux pour financer la vie de demain.
Mais bref, je clos cette parenthèse sur ce sujet qui reste loin de ma sphère de compétence.

Si vous êtes arrivés jusque-là et que vous faites l'un des métiers cités plus haut, c'est important de comprendre ce qui est en train de se passer. Alors, peut-être que la mise en œuvre sera plus lente que ce que j'entrevois. Peut-être qu'une difficulté technologique va totalement ralentir le processus ou même l'empêcher.
Mais si jamais tout cela continue dans cette direction à cette vitesse, alors il va être important de s'adapter. De comprendre comment utiliser ces outils à notre avantage pour produire mieux. C'est, pour vous, aussi de nombreuses nouvelles opportunités qui vont s'ouvrir. Certains d'entre nous en extirperont des nouveaux usages novateurs et c'est ce que je souhaite à tous. Toujours est-il que je suis convaincu que nous sommes à l'aube de changements importants.

L'histoire nous le dira.

EDIT :

Je vais lister ici quelques tweets qui montrent les possibilités encore peu explorées :

  • Pour un moteur de recherche :

https://twitter.com/jdjkelly/status/1598021488795586561

  • Pour StackOverflow

https://twitter.com/hugolassiege/status/1599493095275794432

Footnotes

  1. Pour autant ça ne s'est pas fait sans heurts (Cf la révolte des Canuts, bien connu dans la ville de Lyon).

Partager sur :