Euh, l’agilité finalement c’est pas un peu une secte ?


Provocateur comme titre ? Pourtant, après une rapide petite recherche Google je constate que je ne suis pas le seul à le penser.

En 2009, sur le blog Valtech, Thierry Girodet plaisante sur le parralèle entre Agilité et secte et sur le blog d’une certaine Aline, suite à l’Agile Tour 2008 de Grenoble petite citation :

oh mon Dieu, là on a peur d’être tombé dans une secte bizarre !
et on n’en est pas loin…

Et effectivement parfois on se demande…

Déjà en agile, on dit « en agile on dit que »
Dans les méthodes traditionelles, on ne dit pas « en cycle en V on dit que »

En agile on a l’Agile Tour
En cycle en V (vous voyez, c’est pas naturel), on n’a pas le Cycle en V tour (ou alors je suis pas au courant)

D’ailleurs en agile, l’Agile tour est là pour promouvoir un mouvement agile (et c’est gratuit)
En cycle en V on n’imagine pas un truc gratos qui serait la pour promouvoir (pour le compte de qui d’ailleurs ?) la gestion de projet traditionnelle

En agile on a des agilistes.
En cycle en V on a des informaticiens.

En agile on parle de rythme soutenable
En cycle en V faut pas déconner, on finit à l’heure et puis c’est tout.

En fait en agile on évoque la vie après le boulot, oui il y en a une !
En cycle en V la seule fois où on évoque la mort c’est dans le bilan post mortem du projet. Il y a un projet après le projet…

En agile on parle d’individus et de fun
En cycle en V on parle de ressources qui doivent réaliser un projet, point.

En agile on a des évangélistes.
En cycle en V on a… je sais pas, je vois pas l’équivalent.

En agile on a des coachs agiles (oui oui, un coach, comme dans super nanny)
En cycle en V on a des PMO

En agile on a des facilitateurs
En cycle en V on a des managers

En agile on fait partie d’une communauté
En cycle en V, euh, non. Déjà on bosse ensemble, on va pas non plus partir en vacances ensemble

En agile on a des stars (Jeff Sutherland, Mike Cohn, Claude Aubry)
En cycle en V on a des références (mais dont personne ne parle)

En agile on a un manifeste (pour rappel, Cf. Wikipédia : Issu du latin manifestus, les premières occurrences du mot « manifeste » en français sont attestées au XIIe siècle, dans le vocabulaire de la théologie)
En cycle en V… vous me voyez venir ?… Ben il y a rien.

En agile on fait des blogs
En cycle en V on fait des articles

En agile on fait des dojos
En cycle en V on fait des ateliers de travail

En agile on fait des jeux dans les formations
En cycle en V, ben on bosse quoi…

En agile, on y croit ou pas
En cycle en V, on adhère ou pas

En agile on se convertit aux méthodes
En cycle en V on se forme

En agile on cite parfois des écrits, « Saint Jeff a dit ceci, révision 3 du manuel Scrum chapitre 4 ».
En cycle en V on parle du PMBOK édition 4

Bon bref, j’arrête là.

En tout cas même si j’aborde le sujet avec dérision, il y a quand même une message derrière tout ça. Il existe un côté communautariste (qui a dit génération Facebook ?) et dogmatique dans les méthodes agiles avec ce manifeste, ces évangélistes, son vocabulaire pour les initiés et évidemment comme tout dogme, le risque est parfois d’oublier de prendre du recul.
Et comme dans tout dogme, le risque c’est de susciter le rejet. Vous avez déjà entendu parler d’informaticiens qui rejette les valeurs du cycle en V ? Moi pas, par contre il y a bien des réfractaires à l’Agile (des paiens ?).
Parmi les personnes qui rejettent ces méthodes, on entend parfois, « je n’y crois pas ». Ah bon ? C’est une question de croyance ? Eh oui, l’agile insiste sur le rôle des individus et leur engagement. Pas quelque chose d’aussi tangible qu’un recueil d’expressions de besoins, c’est sûr. D’ailleurs même moi je suis sceptique, pourquoi une personne faisant ce métier de façon alimentaire depuis 10 ans changerait subitement d’état d’esprit parce qu’il « bosse en agile » ?

Une phrase surprenante entendu aujourd’hui en conférence Agile :
« L’agilité favorise l’auto-exclusion »

Ah ok, cette fois c’est clair, en fait si l’agilité ne vous a pas changé, c’est à vous de partir.

Pourtant dans une autre conférence aujourd’hui, une autre personne disait « il faut de tout pour faire un monde, des créatifs, des méthodiques, des séniors, des juniors etc… » Ah ouf, cette fois j’adhère un peu plus. J’ai du mal à concevoir qu’on puisse exclure des personnes sous prétexte qu’elles ne rentrent pas dans le dogme.

Bref, petits conseils :

  • Prenez du recul : Si Saint Jeff a dit, c’est pas pour autant que c’est parole d’évangile. La dernière fois sur une liste de diffusion je lisais quelqu’un qui conseillait des sprints de 2 semaines car c’est le temps optimale d’après la dernière édition de Scrum. Pas parce que c’était adapté au contexte, mais parce que c’était écrit dans un livre !! Adaptez pour vous !!

 

  • Faites attention au vocabulaire employé : Ca vous fait peut êtrer marrer ce vocabulaire (perso je le prends au second degré) mais ce sera pas le cas de tout le monde.

Et rappelez vous… On ne fait que de l’informatique…

11 réflexions sur “Euh, l’agilité finalement c’est pas un peu une secte ?

  1. Le manifeste agile n’a pas un vocabulaire spécial. Il ne parle pas de communauté en particulier : il ne fait qu’énoncer des principes généraux.Or, avec Scrum par ex., le fait qu’il y ait un vocabulaire dédié, que les personnes y faisant référence en parle comme si elles appartenaient à une communauté, le fait même qu’il ait un Agile Tour montre surtout qu’il s’agit d’une mode. Et être à la mode a ses avantages en tant que tel 😉 Je suis d’accord pour le parallèle avec Facebook : il n’y a que dans les méthodologies agiles ou il faut absolument un ‘wall’ pour communiquer efficacement 😀

  2. Le manifeste agile n’a pas un vocabulaire spécial. Il ne parle pas de communauté en particulier : il ne fait qu’énoncer des principes généraux.Or, avec Scrum par ex., le fait qu’il y ait un vocabulaire dédié, que les personnes y faisant référence en parle comme si elles appartenaient à une communauté, le fait même qu’il ait un Agile Tour montre surtout qu’il s’agit d’une mode. Et être à la mode a ses avantages en tant que tel 😉 Je suis d’accord pour le parallèle avec Facebook : il n’y a que dans les méthodologies agiles ou il faut absolument un ‘wall’ pour communiquer efficacement 😀

  3. Eh bien NON ! Après mûres réflexions ce n’est PAS une secte !
    Suite à l’histoire de l’agile tour 2008 la petite Aline a découvert…
    L’implémentation de méthodes agiles dans l’équipe a été de supprimer le vocabulaire justement, pour éviter toute confusion avec une entrée dans une secte.
    Nous ne faisons pas des daily scrum, mais une « petite réunion rapide » le matin.
    Nous n’avons pas de burndown mais « le temps restant jusqu’à la fin » affiché
    Et pas de « radiateur d’information » mais un simple « Tableau blanc »!

    L’agilité, c’est peut-être ceux qui en parlent le moins qui en font le plus?

    • « L’agilité, c’est peut-être ceux qui en parlent le moins qui en font le plus? »

      Ah malheureusement, si ca pouvait être le cas ^^

      En tout cas j’aime bien la francisation. D’autres boites ont souhaité plutot proposer une adaptation a leur contexte avec un vocabulaire alternatif, un nouveau nom etc… Pourquoi pas tant qu’on comprend bien la différence avec ce qui se pratiquait avant.

      Ravi de lire ton commentaire 3 ans après ton post initial 🙂

      • Pour moi c’est + qu’une françisation (d’ailleurs on est une équipe international, on a tout défini en anglais et j’ai traduit dans mon commentaire), c’est une définition « au plus simple » (et pas « au plus fun » ni « au plus imagé ») de ce qu’on fait.

        et oui, je ne suis pas assez blogueuse, je n’ai que 3 articles et donc je suis de près leur cycle de vie ! Ravie d’avoir été citée 😉 et bravo pour cet « article »!

  4. Eh bien NON ! Après mûres réflexions ce n’est PAS une secte !
    Suite à l’histoire de l’agile tour 2008 la petite Aline a découvert…
    L’implémentation de méthodes agiles dans l’équipe a été de supprimer le vocabulaire justement, pour éviter toute confusion avec une entrée dans une secte.
    Nous ne faisons pas des daily scrum, mais une « petite réunion rapide » le matin.
    Nous n’avons pas de burndown mais « le temps restant jusqu’à la fin » affiché
    Et pas de « radiateur d’information » mais un simple « Tableau blanc »!

    L’agilité, c’est peut-être ceux qui en parlent le moins qui en font le plus?

    • « L’agilité, c’est peut-être ceux qui en parlent le moins qui en font le plus? »

      Ah malheureusement, si ca pouvait être le cas ^^

      En tout cas j’aime bien la francisation. D’autres boites ont souhaité plutot proposer une adaptation a leur contexte avec un vocabulaire alternatif, un nouveau nom etc… Pourquoi pas tant qu’on comprend bien la différence avec ce qui se pratiquait avant.

      Ravi de lire ton commentaire 3 ans après ton post initial 🙂

      • Pour moi c’est + qu’une françisation (d’ailleurs on est une équipe international, on a tout défini en anglais et j’ai traduit dans mon commentaire), c’est une définition « au plus simple » (et pas « au plus fun » ni « au plus imagé ») de ce qu’on fait.

        et oui, je ne suis pas assez blogueuse, je n’ai que 3 articles et donc je suis de près leur cycle de vie ! Ravie d’avoir été citée 😉 et bravo pour cet « article »!

  5. > En cycle en V faut pas déconner, on finit à l’heure et puis c’est tout

    Surtout dans les boîtes où on te lance un « tiens tu prends ton après-midi » quand tu décolles avant 18h45 🙂

  6. > En cycle en V faut pas déconner, on finit à l’heure et puis c’est tout

    Surtout dans les boîtes où on te lance un « tiens tu prends ton après-midi » quand tu décolles avant 18h45 🙂

Laisser un commentaire