Prenez garde au référentiel !

Prenez garde au référentiel !!

Vous vous souvenez de vos cours de physique lorsque vous étiez au Lycée ? On y parlait de référentiel. L’idée étant que selon le référentiel selon lequel on se plaçait la mesure était différente.
L’exemple le plus courant était celui du voyageur immobile dans un train selon les yeux d’un autre voyageur mais voyageant à 300km/h pour une personne qui observait le train.

Mais quel est le rapport avec l’agilité me direz-vous ? Eh bien le rapport c’est l’équipe projet dédié et colocalisé !

« Colocalisation, référentiel… hum, je ne vois pas le rapport ? »

L’agilité insiste en effet sur les équipes dédiées et colocalisées comme facteur d’amélioration sur la communication et la collaboration. C’est un des prérequis majeurs pour faire de l’agile. Mais pourquoi être au même endroit implique donc une meilleure collaboration ? Eh bien justement, tout est question de référentiel. En partageant le même référentiel, les acteurs partagent plus facilement la même vision du projet.

A l’inverse, conserver des équipes organisées par silos qui s’assemblent et se désassemblent à la demande c’est l’assurance de conserver des référentiels différents. Et qui dit référentiel différent dit conflit, car on ne partage pas le même but, les mêmes contraintes. Que ce soit sur l’organisation des priorités ou des bonnes pratiques, ce type d’organisation va régulièrement favoriser le conflit entre équipes.

Avoir le même référentiel c’est l’assurance :

  • de partager une vision commune du projet
  • de partager les mêmes contraintes et les mêmes priorités
  • de partager l’info sans déperdition
  • de comprendre les préoccupations de chacun

A un niveau plus personnel, la capacité à entrevoir les différents référentiel c’est aussi la base du travail du facilitateur, le fameux Scrum Master. C’est justement cette faculté à entrevoir les situations selon différents angles qui lui permettent de favoriser les liens entre individus.


Pour aller plus loin :
Convaincu mais esseulé ou pas convaincu, je vous invite aussi à lire le bloc d’Octo qui aborde la colocalisation selon un autre angle : la transmission de l’information.

 

Laisser un commentaire