WSN Paris 2011 : Flex, la revanche


Parmi les technos sympa qui nous avaient été présentés lors de What’s Next Paris 2011, j’avais déjà évoqué la présentation de Michael Chaize « évangéliste Flash ». Je profite d’un billet pour détailler un peu plus.

Pour beaucoup elle a été l’occasion de découvrir Flex et son IDE Flex builder qui cible justement, (roulement de tambour) : les développeurs Java ! Et oui, Flex a été conçu pour faire des applications riches en tablant sur le fort taux de déploiement du lecteur Flash, ou lourdes en s’appuyant sur le runtime Air.

Donc petit rappel sur la technologie :

  • Flash c’est la plateforme qui permet d’executer les fichiers swf. Flash est souvent associé aux pubs et animations
  • Flex c’est le SDK pour faire de la RIA sur la plateforme Flash
  • Air c’est le runtime qui permet de faire tourner des applications flash en mode desktop

A noter pour les développeurs Java, Flex SDK est fourni avec Flex data services, preuve s’il en est de sa cible « Java ». Michael a aussi rappelé l’existence de Framework comme Granite ou Spring Blaze qui ont pour objectif d’intégrer les deux technologies.

Voilà, fin de la parenthèse sur la technologie. Retour à la présentation.
Si l’audience a pu être perplexe (Cf. les commentaires sur Twitter) par le début de la présentation, c’est sans doute parce que le reste de la conférence a beaucoup insisté sur le standard HTML5. Le tout début de la présentation montre effectivement une belle application mais rien qui de révolutionnaire par rapport à une belle interface jQuery non plus.
Par contre, en abordant le développement sur mobile Michael a su conquérir son public. Eh oui, Flex propose une compilation vers Android, Iphone, Ipad, Blackberry ce qui évite le développement de plusieurs applications séparées pour chaque plateforme. Félicitations à Michael Chaize pour avoir développé un client Twitter rapidement et en direct live. Ça c’est une preuve de productivité que les développeurs apprécient.
Par la suite, Michael a invité une personne de la salle qui avait justement fait l’exercice de développer une application multiplateforme.
En voyant le nombre de terminaux sur le pupitre, j’ai cru que nous allions assister a une belle démo Bonaldi mais finalement on a eu le droit a une bonne démonstration de connectivité entre laptop, android, ipad et caméra.

Évidemment thème obligatoire de la conférence, le Cloud a fait son apparition via la plateforme Livecycle data services, la plateforme d’applications d’Adobe. La encore, belle démo avec du partage de photos et de vidéos.

Pour l’anecdote, la démo a été faite sur un laptop apple, comme quoi, la guéguerre adoble-apple est en voie d’appaisement ^^

Laisser un commentaire